Livraison offerte dès 80€ d'achat

Blog

Pré-training, les meilleurs repas

Pré-training, les meilleurs repas

Sommaire

Si nous choisissons judicieusement nos repas de pré-training, nos performances d’entraînement peuvent monter en flèche.

Vous découvrirez comment dans cet article.

J’ai compilé une liste des meilleurs repas de pré-training ainsi que des suggestions sur le timing de ces repas.

Êtes-vous prêt à découvrir comment manger pour optimiser vos entraînements ? Commençons.

Quel repas avant une séance d’entraînement ?

Il est essentiel de prendre l’un des meilleurs repas de pré-training avant de faire du sport.

Les protéines, les glucides et les lipides sont les trois principaux macronutriments (macros) nécessaires à une énergie accrue, à la récupération post-entraînement et à une construction musculaire efficace et spectaculaire.

Laissez-moi vous expliquer pourquoi ils sont si importants.

Protéines

Les protéines sont le macronutriment le plus crucial pour les bodybuildeurs et elles doivent être incluses dans votre repas pré-training.

Vous êtes déjà conscient de la nécessité des protéines dans la construction musculaire, elles sont nécessaires à la synthèse des protéines, ce qui est le fondement de la musculation. Par ailleurs, des études ont montré que la consommation de protéines avant une séance d’entraînement augmente la réponse anabolique pendant l’entraînement.

C’est-à-dire que les muscles commencent à réagir plus rapidement et à devenir plus forts.

Mais ce n’est pas tout.

La consommation de protéines avant l’exercice augmente le temps de récupération jusqu’à 48 heures après la séance. En d’autres termes, vos muscles seront prêts à être poussés plus fort encore, et plus rapidement.

Et ce n’est pas seulement une question de force.

Les protéines sont également présentes dans les meilleurs repas de pré-training, car elles améliorent les performances. Selon les recherches, elles augmentent l’énergie, la force et la puissance.

Glucides

Si vous vous entraînez comme une machine, vous aurez besoin de carburant. Sinon, votre dernière série sera écourtée et vous n’obtiendrez pas de résultats exceptionnels.

Les glucides sont l’essence qui fait tourner le moteur en musculation.

Les glucides sont stockés sous forme de glycogène dans les muscles et le foie, qui est une source d’énergie de glucose facile à digérer. Un entraînement lourd et vigoureux épuise les réserves de glycogène, les glucides vous donnent donc la puissance dont vous avez besoin pour aller jusqu’au bout de vos efforts.

Mais il y a un problème.

Votre corps ne dispose pas d’une réserve infinie de glycogène ; chaque répétition épuise vos réserves, réduisant la quantité d’essence dans votre réservoir. Par conséquent, vos niveaux d’énergie diminuent et votre capacité à terminer vos séries en souffre.

Voici maintenant les bonnes nouvelles.

Consommer des glucides avant l’entraînement augmente les niveaux de glycogène, ce qui vous permet d’aller jusqu’au bout de chaque répétition, série et séance d’entraînement, ce qui se traduit par un développement musculaire spectaculaire.

Lipides

Bien que les lipides ne soient pas aussi essentiels dans un repas de pré-training que les protéines et les glucides, ils restent cruciales pour le culturiste.

Pour commencer, ce macro-élément, comme les glucides, est une source d’énergie. Alors que les glucides sont importants pour des bouffées d’énergie puissantes et à court terme, les lipides peuvent fournir une énergie continue pour une activité plus modérée et de moindre poids.

Une masse musculaire impressionnante nécessite un surplus calorique, que les graisses présentes dans les repas les plus importants avant l’exercice peuvent fournir. Qui plus est, un régime pauvre en graisses peut faire baisser le taux de testostérone.

C’est un point négatif.

Ce n’est pas seulement que votre libido et la qualité de vos érections vont en souffrir. La testostérone joue un rôle important dans la synthèse des protéines musculaires et la force. Plus vous avez de cette hormone anabolisante, plus vous en tirerez des bénéfices.

Soyez attentif.

Dans une plus ou moins grande mesure, les repas optimaux de pré-training doivent inclure au moins l’une des macros suivantes, de préférence toutes. Le moment de votre repas de pré-entraînement est crucial ; ingérez ces éléments 1 heure à 30 minutes avant votre séance d’entraînement compte tenu de votre confort et capacité digestive.

repas pré-training

Les dix meilleurs aliments pour un repas pré-training

Rappelez-vous que vous ne voulez pas un repas copieux juste avant votre séance d’entraînement – vous avez besoin d’une quantité juste suffisante pour vous alimenter pendant votre séance d’entraînement.

Banane

La banane est une barre énergétique sous forme de fruit. La banane est non seulement riche en hydrates de carbone, mais elle est également pleine de potassium. C’est un excellent aliment de pré-entraînement.

Ce minéral peut augmenter la production de glycogène, abaisser la pression artérielle et améliorer la connexion du cerveau aux muscles. 

Protéines en poudre

Elles constituent un moyen puissant et efficace d’atteindre votre apport cible en protéines, ce qui en fait l’un des meilleurs repas de pré-entraînement.

Alors que consommer un gros steak avec des œufs à part serait trop avant une séance d’entraînement, boire une boisson protéinée en poudre est simple, rapide et efficace.

De plus, c’est le meilleur repas de pré-entraînement pour la prise de muscle.

Ces suppléments contiennent des acides aminés à chaîne ramifiée (BCAA), qui amorcent le processus de construction musculaire.

Les fruits

Les fruits ont une teneur élevée en fructose, un glucide simple, et sont de puissants aliments de pré-entraînement. Les glucides simples sont transformés en énergie plus rapidement que les glucides complexes fournis par les pâtes et les céréales.

De plus, la consommation de fruits augmente le taux de sucre dans le sang, ce qui peut atténuer la sensation d’étourdissement que l’on ressent parfois lors des entraînements les plus intenses.

Flocons d’avoine

Alors que les fruits vous donneront une poussée d’énergie presque instantanée, la teneur élevée en fibres des flocons d’avoine vous fournira une énergie durable qui durera toute la durée de votre séance d’entraînement.

Poitrine de poulet

Un aliment rassasiant qui ne vous fera pas sentir ballonné. Le poulet est un excellent repas de pré-entraînement car il est riche en protéines et pauvre en graisses.

À moins que vous ne recherchiez un surplus calorique pour grossir, utilisez des blancs de poulet sans peau.

Riz brun

Un glucide riche en fibres qui contient souvent plus de protéines que son équivalent blanc,

Il est également riche en sélénium, un minéral essentiel qui peut aider à atténuer les dommages oxydatifs causés par l’entraînement en résistance et peut stimuler les niveaux de testostérone.

Le beurre de cacahuète

Le beurre de cacahuète est un puissant stimulant pour l’entraînement.

Avec sa teneur élevée en graisses et en protéines, ce merveilleux remontant est bénéfique en même temps pour l’énergie et pour la musculation. Et, en prime, il est pauvre en sucre, ce qui vous évite le  » crash  » que peuvent provoquer certaines boissons énergisantes.

Les poissons blancs

C’est l’un de mes repas de pré-entraînement préférés et un merveilleux en-cas léger.

Les poissons blancs sont riches en protéines et pauvres en graisses, mais ils n’ont pas les acides gras oméga-3 que l’on trouve dans les poissons gras comme le maquereau.

Barre protéinée

C’est un fantastique repas de pré-entraînement pour les personnes qui n’aiment pas les protéines de lactosérum ou qui préfèrent la commodité d’une barre dans leur sac de sport.

Pour un coup de pouce utile à l’entraînement, recherchez-en une qui contient au moins 20 grammes de protéines et qui est faible en graisses saturées. Elles sont toutefois plus chères que les protéines en poudre ou même que le poulet ou le poisson.

Œufs

Ils sont riches en protéines et pauvres en graisses, de plus, ils fournissent les trois BCAA (leucine, valine et isoleucine) en un seul repas.

Suggestions de repas de pré-training

Ce qui fonctionne bien pour le pré-entraînement d’un pratiquant peut ne pas fonctionner pour celui d’un autre – tout dépend de vos objectifs. Voici quelques brèves indications.

Concentrez-vous sur les régimes à base de glucides, de protéines et de lipides. Lorsque vous essayez d’obtenir une croissance musculaire et une masse importantes, ajouter une cuillère à café de beurre de cacahuète peut être une technique efficace.

Si vous êtes en train de maigrir,vous devez réduire les graisses et les glucides sur la journée. Cependant, gardez un repas pré-training avec des glucides. Concentrez-vous sur les aliments riches en protéines pour conserver vos muscles.

Si vous faites de l’exercice tôt le matin, vous pouvez faire un entraînement à jeun, qui a le potentiel de brûler plus de graisses et est parfait pour réduire les graisses.

Si vous faites une séance d’entraînement à jeun, c’est-à-dire sans repas de pré-entraînement le matin avant l’entraînement, assurez-vous de prendre un repas ou une boisson protéinée par la suite.

Cela permettra en même temps de refaire le plein d’énergie, et de favoriser la croissance et la conservation des muscles.

Proteines pré-training

Questions fréquemment posées sur les meilleurs repas de pré-training

Est-il utile de prendre un repas de pré-training ?

Vous n’êtes pas obligé de le faire, mais c’est conseillé si vous voulez tirer le meilleur parti de votre entraînement.

Les meilleurs aliments de pré-entraînement améliorent l’énergie, la récupération, la croissance musculaire et l’endurance.

« Que faut-il manger avant de s’entraîner ? »

Pour commencer, quels que soient les aliments que vous incluez dans vos meilleurs repas de pré-entraînement, n’en abusez pas. Pour éviter de vous sentir léthargique et fatigué, un dîner léger est généralement recommandé.

Ensuite, évitez les repas riches en raffinose, comme les lentilles, les pois chiches et les haricots noirs, qui peuvent provoquer des malaises et des ballonnements.

« Quels sont les meilleurs suppléments à prendre avant l’exercice ? »

Il existe trois suppléments essentielles de pré-entraînement que tout bodybuilder devrait avoir sous la main. Ils sont les suivants :

  • Protéines de lactosérum
  • BCAA
  • Les formules de pré-entraînement tout-en-un

« Avez-vous besoin de glucides avant de vous entraîner ? »

Si vous êtes dans une phase de régime, vous devriez garder des glucides et prendre un repas de pré-entraînement avec de l’avoine, de la whey ou du poulet.

Si votre objectif est de prendre du muscle, les glucides sont là aussi l’un des meilleurs outils, car ils constituent une excellente source d’énergie et peuvent vous aider à éviter l’épuisement.

References

1. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16896166
2. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11440894
3. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5401959/
4. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17095924
5. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16988909
6. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8116550
7. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/6571232
8. https://www.researchgate.net/publication/240049148_Nutritional_needs_of_elite_endurance_athletes_Part_I_Carbohydrate_and_fluid_requirements
9. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12111292
10. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24482588
11. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15107010
12. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23674806
13. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK21668/
14. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/813634
15. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4304911/
16. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3905294/
17. https://pubchem.ncbi.nlm.nih.gov/compound/D-fructose
18. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK234933/
19. https://ndb.nal.usda.gov/ndb/foods/show/45217808
20. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16105679
21. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21744023
22. https://ndb.nal.usda.gov/ndb/foods/show/45279586
23. https://ndb.nal.usda.gov/ndb/foods/show/45335616
24. https://ndb.nal.usda.gov/ndb/foods/show/01123
25. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20837645
26. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3577439/
27. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8563679
28. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3264926/

1 Comment

  1. […] ? Et bien, avant et après une séance d’entraînement. C’est une bonne idée de nourrir vos cellules musculaires avec ce puissant supplément avant l’entraînement, afin que vous puissiez commencer à en […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0

10% DE REMISE

SUR TA PREMIÈRE COMMANDE

CODE NUTRIFIRST10

Shopping cart close