Les 10 avantages de la vitamine B12 pour la santé

La vitamine B12 est considéré par certain comme un « antidouleur » et fait partie du complexe B.
Apprenez-en plus sur la vitamine B12, ses fonctions, ses avantages, les causes de carence et les sources alimentaires. La vitamine B12 est un marqueur essentiel à vérifier, surtout si vous avez un mauvais mode de vie ou des problèmes de santé chroniques.

Qu’est-ce que la B12 ?

La vitamine B12 (cobalamine) est une vitamine hydrosoluble, elle contribue à la synthèse de l’ADN, au fonctionnement du système nerveux et à la production d’énergie. Le foie est le principal organe de stockage de la vitamine B12 dans le corps humain. La vitamine B est obtenue par l’alimentation, les aliments enrichis et les suppléments .


Elle existe sous forme cyano, hydroxyle, méthyle et désoxy. La forme la plus stable de la vitamine B12, la cyanocobalamine, est utilisée dans les suppléments et ne joue aucun rôle direct dans le métabolisme cellulaire. Le coenzyme B12 (5′-désoxy-5′-adénosylcobalamine) est la forme de vitamine B12 la plus importante sur le plan physiologique.


La vitamine B12 a été surnommée la « vitamine antidouleur » dans les années 1950. La fourchette typique de la vitamine B12 dans le sang est de 200 à 900 nanogrammes par millilitre (ng/mL).

Les avantages de la vitamine B12

1) Malabsorption de la B12

La vitamine B12 en intramusculaire (1 mg par jour pendant 10 jours + injections mensuelles à vie) est bénéfique dans le traitement du syndrome d’Imerslund-Gräsbeck.

2) Déficit en B12

Il est possible de prévenir et de guérir une insuffisance en vitamine B12 en utilisant la vitamine B12 par voie orale ou intramusculaire. De faibles doses intramusculaires (647-1032 mcg par jour) peuvent être bénéfiques dans les situations d’anémie pernicieuse ou de troubles de malabsorption.Certains cas de lésions nerveuses nécessitent un traitement intramusculaire immédiat.

3) Ingestion de cyanure

Il convient d’être prudent lors de l’administration du traitement d’une intoxication au cyanure. La FDA a approuvé ce médicament pour les intoxications au cyanure pendant la grossesse.

4) Hyperhomocystéine

L’hyperhomocystéinémie (homocystéine élevée) est un facteur de risque connu de maladie cardiovasculaire. La B12, seule ou associée à l’acide folique et à la vitamine B6, peut réduire efficacement les taux d’homocystéine.

5) Lésions nerveuses

Des études cliniques montrent que la méthylcobalamine améliore la douleur en cas de névralgie, de neuropathie diabétique et de lombalgie.
Elle améliore également les symptômes de la neuropathie diabétique dans les jambes, tels que la paresthésie (une sensation anormale comme des picotements ou des piqûres), les sensations de brûlure et les douleurs soudaines .
Une méta-analyse de 7 études a révélé des bénéfices modérés pour divers symptômes de la neuropathie diabétique, y compris la douleur.
Dans un essai, la méthylcobalamine a réduit la gêne et les picotements chez les patients souffrant de douleurs cervicales.
Deux essais cliniques impliquant 178 patients ont montré que la méthylcobalamine était sûre et utile pour la névralgie post-zostérienne.
Dans des études animales, la méthylcobalamine a réduit la douleur neuropathique et a stimulé la régénération des axones et la réparation neuronale.

6) Cécité

Un taux élevé d’homocystéine et un faible taux de B12 ont été associés à la DMLA.
Dans une étude, 5 442 femmes âgées ont pris des B6/B9/B12 pendant 7 ans. La supplémentation en B6/B9/B12 a réduit le risque de dégénérescence maculaire de 34 à 41 %

7) La drépression

Dans une étude randomisée portant sur 200 patients dépressifs présentant des taux de cobalamine normaux bas, la supplémentation en cobalamine a atténué les symptômes dépressifs.
Une méta-analyse de 11 essais a indiqué que la supplémentation en folates et en B12 à long terme (semaines à années) peut réduire l’incidence des rechutes de dépression. Les effets étaient mineurs.

8) Atopie

Dans deux études portant sur 70 patients, la cobalamine topique a réduit les symptômes de la dermatite atopique tels que les éruptions cutanées, les rougeurs et les démangeaisons. Elle a été efficace à la fois chez les adultes et les enfants.
Pour la dermatite atopique, des études cliniques de plus grande envergure sont nécessaires.

Preuves insuffisantes :

Cette section ne contient aucune preuve clinique fiable pour aucune des conditions énumérées. Voici une liste d’essais cliniques récents sur des animaux, des cellules et de faible qualité qui devraient encourager des recherches supplémentaires. Mais ne les prenez pas comme un avantage pour la santé.

9) La maladie d’Alzheimer

La cobalamine peut aider à prévenir la maladie d’Alzheimer et la démence vasculaire chez les personnes âgées.
Une méta-analyse de 68 études a indiqué que les patients atteints de la maladie d’Alzheimer ont des niveaux réduits de B12. Elle a également détecté une augmentation de l’homocystéine comme facteur de risque de la maladie d’Alzheimer.
La prise de B12, B6 et d’acide folique pendant deux ans peut réduire l’atrophie cérébrale dans les zones liées au déclin cognitif et à la maladie d’Alzheimer .

10) Défauts du rythme veille-sommeil

Dans une étude portant sur 126 patients, une supplémentation en B12 et une luminothérapie puissante ont aidé la plupart des patients souffrant d’un trouble primaire du rythme circadien du sommeil (CRSD). Les patients souffrant d’un trouble secondaire du sommeil (dû à une autre maladie) n’ont pas réagi aussi bien.
Une autre étude portant sur 106 personnes atteintes d’un trouble du rythme circadien du sommeil a montré que la plupart des groupes s’étaient améliorés de façon légère à modéré.
Cependant, la méthyl cobalamine (3 g/jour) n’a eu aucun effet positif sur 50 patients atteints de DSPS. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre les effets contradictoires de la B12 sur les problèmes de sommeil.

La carence en B12

Conséquences de la carence

Les conséquences à long terme d’une légère insuffisance en B12 sont inconnues, mais peuvent inclure des déficiences nerveuses, cardiaques, mentales et cognitives. L’infertilité et les fausses couches ont été liées à une carence en B12.
L’excès d’homocystéine est un facteur de risque connu de maladie cardiovasculaire. L’insuffisance cardiaque, les accidents vasculaires cérébraux et le diabète sont plus fréquents chez les personnes présentant une carence en B12.

Jusqu’à présent, on sait peu de choses sur la façon dont la vitamine B12 affecte la santé cardiaque et le risque d’AVC.
La formation des globules rouges nécessite de la vitamine B12, et un faible nombre de globules rouges indique une carence en B12. Un manque d’oxygène dans les tissus peut entraîner une faiblesse et une lassitude.


L’anémie pernicieuse est causée par un manque de vitamine B12 (malabsorption).
De faibles taux de B12 ont été associés à la dépression, à la maladie d’Alzheimer et à d’autres maladies mentales.
L’insuffisance de B12 a été liée à un risque accru de faiblesse, de fragilité et de déficience chez les personnes âgées.
En ce qui concerne la santé osseuse, certaines recherches établissent un lien entre la carence en B12 et la réduction de la masse osseuse.
Une carence en vitamine B12 peut entraîner des troubles de la vision ou des douleurs oculaires. Une carence en B12 non traitée peut endommager le nerf visuel.

L’insuffisance en vitamine B12 affecte :

  • Les végétaliens/végétariens
  • Les anémiques
  • Les problèmes gastro-intestinaux (maladie de Crohn ou maladie cœliaque)
  • Les personnes ayant subi une chirurgie gastro-intestinale
  • Les femmes enceintes ont besoin de plus de B12 (au-dessus de 300 mg/dL.
  • Les nourrissons de 6 à 12 mois nés de mères déficientes en B12 ou recevant des repas d’origine animale insuffisants sont susceptibles de souffrir d’une insuffisance.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.